Aujourd’hui, un nouvel éclairage est porté sur les recherches concernant les processus de momification utilisés par les embaumeurs en Égypte ancienne, et cela grâce aux techniques d’analyse moderne. Ces substances, qu’elles soient d’origine minérale, animale, ou végétale jouaient des rôles aussi bien pratiques que symboliques en entrant dans la composition des baumes utilisés pour la préservation de la peau et donc dans la préservation du corps entier. Ainsi, ces baumes permettaient le passage du défunt de la vie terrestre vers la vie éternelle. Une analyse pluridisciplinaire a été réalisée, faisant intervenir l’observation macroscopique, l’examen microscopique, la tomodensitométrie et l’analyse physico-chimique. Les résultats ici donnés sont mis en relation avec les données de la littérature et contribuent à mettre en lumière une partie des rites magico-religieux présidant à l’embaumement en Égypte. De plus, cette étude met en évidence l’intérêt de l’examen biomédical pour analyser des artefacts anciens.

Read more
Marie-Claire ROLLAND Docteur en Lettres Latins, EA1279, « Histoire et Critique des Arts » Université de Haute-Bretagne Référence électronique Rolland M.C., (2018). « La peau-objet chez les Romains. Indifférence, curiosité ou répulsion ? », [En ligne] La Peaulogie 2, mis en ligne le 30 décembre 2018 , URL : http://lapeaulogie.fr/la-peau-objet-chez-les-romains-indifference-curiosite-ou-repulsion/ Résumé Chez les Romains, de la fin [...]
Read more

Il s’agit d’étudier l’incarnation matérielle des divinités au travers l’analyse et l’interprétation de la patine sacrificielle présente sur la surface. Cette patine transmet un message, sa composition, sa couleur, peuvent être interprétées et rattachées à un groupe social, à une identité. Grâce à elles, nous pouvons retracer l’histoire, la fonction, la dévotion rendue aux fétiches qui sont l’incarnation matérielle des divinités, voire leur habitat sur Terre.

Read more

Difficile aujourd’hui d’échapper à la vague des « épanchements sur soi » qui envahissent l’ensemble des réseaux sociaux et des scènes sociotechniques. Plus surprenante en est sans doute l’utilisation par des grands brûlés de ces mêmes canaux de communication pour « ex-peauser » leurs cicatrices et les mettre en valeur comme des trophées.

Read more