La Peaulogie

Le comité éditorial
null

Stéphane Héas

Directeur de publication

Sociologue, MCU HDR à l’université de Rennes 2. Spécialiste des activités corporelles marginales (relaxations), minoritaires (arts martiaux traditionnels), voire illégales (base jump, spéléologie urbaine, etc.). Il a publié sur les discriminations dans les sports (2010), l’expertise corporelle (2010, 2011), puis les stigmatisations avec C. Dargère (2014, 2015) (2019, Vivre la réclusion). stephaneheassociologue.fr

Il a créé l’Association de Recherches sur l’Individualisation Symbolique (2005-),  co-créé et co-présidé en 2006 avec L. Misery (CHU de Brest) la Société Française en Sciences Humaines sur la Peau. Il est le créateur et administrateur du blog Discriminations Intégrations Minorités Altérités (2011-). Il travaille actuellement sur les vies des malades chroniques avec S. Ferez (Montpellier), Y. Le Henaff (Rouen) et plus récemment J. Thomas (STAPS St Etienne).

null

Christine Bergé

Comité de rédaction

Anthropologue et philosophe des techniques, chercheur contractuel, doctorat en anthropologie à l’EHESS, Christine Bergé a animé un séminaire Collège International de Philosophie/EHESS et travaille sur les technologies de pointe (milieu hospitalier : réanimation, chirurgie ; milieu nucléaire : déconstruction des centrales), les technologies de construction de l’esprit humain (mémoire, volonté, prothèses cognitives). Elle approfondit actuellement une réflexion anthropologique sur les techniques du corps en relation avec la peau et les situations extrêmes. Elle a publié une quinzaine d’ouvrages dont Héros de la guérison. Thérapies alternatives aux USA (Seuil 2005), La vie entre chien et loup, Hôpital Lariboisière à Paris (Jauze, 2007), L’Odyssée de la mémoire (La Découverte, 2010), Superphénix; Déconstruction d’un mythe (La Découverte, 2010), La Peau. Totem et Tabou (Murmure, 2015), Petite Histoire de l’écorchement (T1, Limite et Trangression, 2016 ; T2, Guerre et Peau, 2019).

null

Christophe Dargère

Comité de rédaction

Sa thèse de sociologie est publiée dans Enfermement et discrimination. De la structure médico-sociale à l’institution stigmate, 2012, L’observation incognito en sociologie, 2012, et Vivre et travailler en institution spécialisée, 2014. Dans cette monographie critique d’une institution pour adolescents dits « déficients », il mobilise à la fois les écoles sociologiques de Francfort et Chicago pour analyser la stigmatisation, la réclusion, les logiques d’enfermement et les techniques d’observation. Il défend une approche qualitative et soutient une sociologie engagée (il publie en 2012 Inconcevable critique du travail). Professeur des écoles, chargé de cours (Université Lyon 2, Université Jean Monnet), en instituts de travail social et de soins infirmiers. Il a également été sociologue du travail. Il s’est également penché sur le devoir de mémoire et de la condition des soldats de la Grande Guerre dans deux ouvrages (2010, 2011).

null

Alexandre Dubuis

Comité de rédaction

Alexandre Dubuis est chercheur associé au LACCUS à l’Université de Lausanne où il a obtenu un doctorat en sciences sociales en 2013. Engagé sur le plan professionnel dans le domaine de la communication et de la promotion de la santé, il mène ses recherches sur les questions de la reconnaissance et de la reconstruction identitaires liées à différents traumatismes. Il s’intéresse à la question des marques corporelles accidentelles et la gestion de la défiguration, en centrant ses questionnements sur la question de l’identité narrative, du retournement du stigmate et de la reconnaissance. Il est l’auteur de plusieurs articles et a publié en 2014 Grands brûlés de la face. Épreuves et luttes pour la reconnaissance, Lausanne, Antipodes (« Existences et Société »)

null

Maude Kerichard Héas

Secrétariat de rédaction, Graphisme